Etude CWT : 72% des voyageurs d’affaires français préfèrent les sièges côté hublot au côté couloir; 52% préfèrent manquer leur vol plutôt que d’être séparés de leurs bagages

Les recherches menées par CWT, la plateforme de gestion des voyages B2B4E, montrent que les deux tiers des voyageurs d’affaires préfèrent les sièges côté hublot aux sièges côté couloir. Ce pourcentage grimpe à 71 % pour les pays de l’Asie Pacifique et tombe à 59 % en Amérique, les européens se situant au milieu, avec 65 % de préférence pour une place en hublot. Le chiffre est légèrement plus élevé pour la France, avec 72% pour le côté hublot.

Globalement, 52% des voyageurs d’affaires préféreraient manquer leur vol plutôt que d’être séparés de leurs bagages (54% des voyageurs américains, 52% des voyageurs européens (idem pour la France) et 50% des voyageurs des pays de l’Asie Pacifique).

Pour les déplacements sur place, 54% des voyageurs préfèrent encore les taxis traditionnels aux services VTC comme Lyft ou Uber. Mais il existe de fortes différences régionales. 69% des européens préfèrent les taxis (65% des français) alors que 63% des voyageurs américains préfèrent les services VTC. Les voyageurs des pays de l’Asie Pacifique sont plus également répartis, 56 % préférant les taxis.

« Ces résultats fournissent des aperçus fascinants et parfois contre-intuitifs sur la façon dont les voyageurs d’affaires internationaux abordent leurs voyages », a déclaré Niklas Andreen, Executive VP and Chief Traveler Experience Officer chez CWT.

Les recherches de CWT montrent également que les voyageurs sont généralement enclins à partager leurs préférences de voyage sur les applications et avec le personnel de l’industrie du voyage – au niveau global, neuf voyageurs sur dix (89 %) sont « extrêmement » ou « assez » disposés à le faire. Cela s’applique aussi bien aux voyages d’affaires qu’aux voyages de loisir, ce qui suppose que les voyageurs font peu de distinction entre les deux, du moins lorsqu’il s’agit de partager des informations sur leurs préférences personnelles.

Les données montrent que, dans l’ensemble, les voyageurs européens sont les moins disposés à partager les données : 14% des européens, et autant de français, ne sont « pas disposés » à partager leurs préférences sur des applications. Quant au partage de leurs préférences avec le personnel lors de leurs déplacements professionnels, 14% des européens n’y sont pas enclin, dont 13% des français. Ce chiffre passe à 17 % lorsqu’il s’agit de voyages de loisirs pour les européens, et est un peu plus bas pour la France (9%). Les voyageurs en provenance de l’Amérique ou des pays de l’Asie Pacifique sont beaucoup plus susceptibles d’accepter de partager leurs préférences, surtout lorsqu’ils voyagent pour leurs loisirs.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Article non noté)
Loading...
Plus d'articles