Près de 6 millions de passagers ont été victimes d’une annulation ou d’un retard important de vol cet été en Europe

Principaux enseignements :

  • 1,28% des vols ont été annulés cet été en Europe. C’est deux fois plus que l’année dernière sur la même période (0,63%).
  • Les retards de plus de 3 heures sont également en hausse, à 0,54% des vols cet été contre 0,41% à l’été 2017.
  • Les annulations et retards importants de vols ont touché 5,8 millions de personnes cet été.
  • Si tous les passagers lésés cet été se manifestaient, les compagnies aériennes seraient tenues de verser 2,2 milliards d’euros d’indemnités pour cette seule période.
  • Le plus haut de taux de compensation s’élève à 4,06% de vols annulés ou retardés de plus de 3 heures (Vueling) ; le plus bas à 0,13% (Transavia).

RefundMyTicket, le service en ligne de dédommagement des passagers victimes de retards, d’annulations ou de surbookings de vols, fait aujourd’hui le bilan d’un été compliqué en termes de ponctualité pour les compagnies aériennes, qui fait suite à un premier semestre sur fond de grèves et de désorganisation.

Un taux d’annulation multiplié par deux par rapport à l’été 2017

L’été 2018 affiche 1,28% de vols annulés, contre 0,63% l’année dernière sur la même période. Les retards de plus de 3 heures ont également augmenté, passant de 0,41% des vols à l’été 2017 à 0,54% des vols cette année.

Le taux de compensation, cumulant taux de retards de plus de 3 heures et taux d’annulations, est ainsi passé de 1,04% des vols de l’été 2017, à 1,83% cette année. Le pourcentage de vols éligibles selon la règlementation 261/2004, et dont les passagers peuvent donc prétendre à une indemnisation, affiche ainsi une hausse de près de +76% à l’été 2018 par rapport à la même période l’année dernière.

Le taux de retard de plus d’une heure, n’entrant pas dans le calcul du taux de compensation, augmente également, touchant 6,30% des vols cet été, contre 4,40% l’été dernier.

5,8 millions de passagers lésés et 2,2 milliards d’euros d’indemnisations

Entre juin et août 2018, RefundMyTicket estime que le trafic aérien a représenté environ 318 millions de passagers. Avec un taux de compensation à 1,83%, le nombre de passagers lésés pouvant prétendre à une indemnisation selon le règlement européen n° 261/2004 s’élève donc à plus de 5,8 millions. C’est près de deux fois plus que l’année dernière sur la même période (3,1 millions).

Avec une indemnisation moyenne à 380 euros par passagers, ce sont donc plus de 2,2 milliards d’euros qui pourraient être réclamés aux compagnies aériennes si tous les passagers lésés cet été en faisaient la demande (contre 1,2 milliard à l’été 2017).

Seule une poignée de compagnies aériennes ont amélioré leur ponctualité

Parmi les 30 compagnies aériennes les plus actives en Europe cet été, seules 3 ont amélioré leur taux d’annulation par rapport à l’été dernier – Air Baltic, Air Europa et Transavia – et 2 ont maintenu un taux égal – Aegean Airlines et Turkish Airlines.

Moins de la moitié (12) a amélioré son taux de retard de plus de 3 heures par rapport à l’été dernier – Aeroflot, Turkish Airlines, Air Europa, Iberia, Air Baltic, Alitalia, SWISS, Lufthansa, Transavia, Austrian, KLM et Binter Canarias.

Seules 5 ont amélioré leur taux de compensation par rapport à l’été dernier – Air Baltic, Air Europa, Aeroflot, Turkish Airlines et Transavia – et 1 a maintenu un taux égal – Alitalia.

Un très mauvais été pour Vueling

Parmi les 30 compagnies aériennes les plus actives en Europe cet été, Vueling affiche le taux de compensation le plus élevé : 4,06%, dont 2,89% de vols annulés et 1,17% de vols retardés de plus de 3 heures.C’est non seulement le taux de compensation le plus élevé, mais également la plus forte aggravation par rapport à l’année dernière (+3,63%).

La compagnie est suivie dans ce classement des plus hauts taux de compensation par Eurowings (3,09%), LOT Polish Airlines (3,08%), Austrian (3,03%) et easyJet (2,49%).

Vueling enregistre par ailleurs également le 2ème plus haut taux de vols retardés de plus de 1 heure (13,33%), juste derrière TAP Portugal (13,38%).

A l’inverse, le trio des meilleurs élèves est composé de Transavia, avec un taux de compensation à 0,13% en amélioration de 0,05 point par rapport à l’été dernier, Air Baltic à 0,14% (-0,66% par rapport à l’été 2017) et Aegean à 0,18% (+0,03%).

Fiabilité opérationnelle du Top 30 des compagnies aériennes les plus actives en Europe cet été