Flight-Test : Paris-Milan avec Alitalia

LA COMPAGNIE
Alitalia

LE VOL
AZ0305

L’AVION
Airbus A320
Alitalia possède 122 appareils au total, dont 44 A320

LE VOYAGE
De Paris (aéroport Roissy – CDG) à Milan (aéroport Linate)

L’AÉROPORT DE DÉPART
Paris – Roissy Charles de Gaulle – Terminal 2 F

Le terminal 2F regroupe les vols d’Air France et de ses compagnies partenaires (Alitalia, KLM…) circulant dans l’espace Schengen. Il s’avère pratique et efficace pour ces vols intra-européens.

Etant enregistré en ligne avec une carte d’embarquement électronique sur mon Apple Wallet, et n’ayant pas de bagage en soute à déposer (juste une valise cabine), je vais directement au contrôle après mon arrivée à l’aéroport.

Le passage des contrôles de sécurité se fait rapidement. Il permet d’accéder facilement à la porte d’embarquement sous la grande verrière du terminal. L’accès à bord de l’avion se fait en porte F35 par une passerelle.

Le terminal possède une offre de restauration correcte mais un peu chère avec de nouvelles enseignes en train de s’installer. De travaux sont en cours pour accueillir un café Starbucks dans l’espace -1.

L’AÉROPORT D’ARRIVÉE
Milan – Linate

L’aéroport de Linate possède deux atouts : il est petit et il est proche du centre ville (7km). Cela en fait un aéroport parfait pour les déplacements professionnels à Milan. Car à peine sorti de l’avion et arrivé dans le terminal, il n’y a que quelques mètres pour sauter dans un taxi et rejoindre le centre ville. Il faut compter environ 15/20 minutes en voiture selon la circulation et 20 euros pour la course.

Seul bémol lors de ce voyage : la sortie de l’avion se fait sur le tarmac de l’aéroport. Cela nécessite de prendre dans un bus au pied de l’appareil pour transférer les passagers jusqu’au terminal. Un accès par passerelle permettrait de gagner plus de temps.

LE PROGRAMME DE FIDÉLITÉ
Programme Alitalia : MilleMiglia

Alitalia est membre de l’alliance SkyTeam (Air France, Delta, KLM, etc.) qui permet de cumuler des miles sur le programme commun FlyingBlue

  • Nombre de miles FlyingBlue accumulés  sur ce vol : 0 (billet en classe Eco, base tarif “R”).
  • Nombre de miles FlyingBlue sur d’autres classes de billets : Y (1500) ; A (1000) ; U (750) et H (563).

LA CLASSE DE VOYAGE
Classe économie. Siège 23 E (siège du milieu)

L’A320 est un avion mono-couloir. La cabine Business (34 sièges) est configurée en 2-2 sur une base 3-3 (les sièges du milieu ne sont pas occupés) et la cabine Eco (114 sièges) est configurée en 3-3.

LA DURÉE DU VOL
1 heure 30 minutes

LA FRÉQUENCE
8 vols par jour opérés par Alitalia, certains en partage de codes (‘code-share”) avec Air France

LE SIÈGE
Le siège Eco propose une largeur de 45 cm (18 pouces) et un espace entre 2 fauteuils de 76 cm (30 pouces), avec un inclinaison maximale de 15 cm (6 pouces). La cabine Eco de l’A320 possède 114 sièges. Elle est configurée en 2 rangées de 3 sièges séparés par un allée centrale. Les rangs 11 et 12 sont situés aux issues de secours. Ils offrent plus d’espace pour les jambes. Ces sièges (appelés “Comfort Seat” sur Alitalia) sont réservables avec un supplément de 25 euros au moment de l’achat du billet ou lors de l’enregistrement en ligne.

Alitalia Cabine Economie Siège

LES BAGAGES
Pas de bagage en soute compris dans le prix du billet

LE CONFORT A BORD
La cabine de cet A320 a été rénovée. Elle présente désormais le nouveau look d’Alitalia avec des sièges en cuir noir et des repose-tête rouge en classe Eco et beige en classe Business. Elle présente un aspect moderne et très agréable à l’oeil.

LES DIVERTISSEMENTS A BORD
Sur un vol de moins de 2 heures, il ne faut pas s’attendre à quoique ce soit. Et la vue par le hublot, un bon livre ou un journal suffisent à faire passer le temps à bord. Chaque siège possède le magazine bilingue (italien / anglais) d’Alitalia, baptisé Ulisse, et édité chaque mois.

LE SERVICE
Le service à bord s’avère simple et efficace. L’équipage arbore les nouveaux uniformes d’Alitalia. Les annonces sont faites en italien et anglais, avec quelques annonces de sécurité ou de consignes pratiques traduites en français.

LES REPAS ET COLLATIONS
Là encore, le vol est trop court pour proposer une offre particulière. Ce sera essentiellement, ce matin, une boisson et un sachet de biscuits en classe Eco.
img_3376

UNE DERNIÈRE CHOSE À SAVOIR…
Si votre rendez-vous professionnel a lieu dans Milan centre ville, je recommande vivement d’arriver à l’aéroport de Linate. En revanche, si vous vous rendez au parc des expositions de Milan (Rho Fiera), il est préférable d’arriver directement sur l’aéroport de Malpensa.

L’INSTANT BLEISURE
Sur le trajet Paris-Milan, le survol de jour des Alpes constitue le point fort du voyage avec des vues superbes sur les chaines de montagne.

Et Milan s’avère une ville très agréable pour prolonger un déplacement professionnel. Certes, elle n’a pas le charme de Florence ni de Rome, mais c’est une ville authentiquement italienne, avec une qualité de vie plaisante et un centre ville de taille raisonnable pour le parcourir à pied.

De plus, sa proximité avec les lacs (lac majeur, lac de Côme, etc.) en fait un excellent point de depart pour des excursions à moins de 2 heures de route au nord de Milan.

LES BONNES ADRESSES BLEISURE À MILAN
Pour un apéritif en fin de journée : brasserie Radetzky, 105 Corso Garibaldi
– Pour un déjeuner le week-end : magasin-restaurant Corso Como, 10 Corso Como
– Pour un verre en fin de soirée : Bar Martini, 15 Corso Venezia
– Pour un diner : restaurant La Corte, 10 via Santo Spirito
– Pour dormir : Hotel Cavour, 21 via Fatebenefratelli
– Pour un souvenir gastronomique : traiteur Peck, 9 via Spadari

LE VERDICT
Pour ce type de déplacement professionnel, les critères sont relativement simples : la ponctualité du vol et la rapidité à se rendre à son rendez-vous. Et pour cela, Alitalia a plus que remplie sa mission. Le vol est parti à l’heure et est même arrivé une quinzaine de minutes en avance sur l’horaire prévu.

LA NOTE FINALE

screen-shot-2016-11-22-at-11-05-59-am