Depuis quelques semaines, il y a non pas un combat de coqs à la rédaction, mais un combat de casques ! Oui, c’est le problème des garçons, pardon, des hommes ! Il faut toujours que leurs jouets soient les plus beaux et les mieux de la cour de récrée ! Et bien figurez-vous qu’avec Julien, nous avons lancé un combat !

A ma gauche, il est américain, il pèse 234 grammes, il est disponible en noir ou en argent, ses coussinets sont recouverts de cuir Alcantara, il coûte 379,95€, il fait référence sur le marché, il est porté par Thibault, je vous demande de faire un triomphe au casque Bose QuietComfort35 !

Le Magnifique Bose QuietComfort 35 !

A ma droite, il est Français, il pèse 268 grammes, il est disponible dans 8 coloris différentes, il est dessiné par Stark, son prix débute à 249,99€ , il est le challenger français, il est porté par Julien, je vous demande de faire un tonnerre d’applaudissements pour le casque Parrot Zik 3 !

Le Parrot Zik 3 by Starck !

Les règles du combat : des questions identiques, pas de “volume” imposé, diffusion des photos libres, bref, que le meilleur gagne ! C’est parti !

Pourquoi avez-vous acheté un casque sans fil ? Quelles ont été vos motivations ?

JULIEN

Avec ou sans fil ce n’était pas la motivation première. Je cherchais surtout un casque à réduction de bruit pour l’utiliser lors des mes déplacements.  J’avais déjà acheté un premier casque à réduction de bruit mais de qualité moindre… Résultat des interférences entre le casque et les ondes des téléphones qui font que la musique est parsemée de bruits parasites très désagréables.

Le “sans fil” est apparu au moment du choix pour son côté pratique, facilitant ainsi la liberté de mouvements. Plutôt pratique… le téléphone avec la musique reste dans ma poche ou mon sac.

THIBAULT

Au départ, je ne cherchais pas forcément un casque sans fil. Je voulais avant tout un casque « circum-aural », comprendre qui englobe totalement les oreilles pour offrir un son totalement immersif et un confort d’écoute important. Par le passé, tous les casques ou « écouteurs » que j’ai pu avoir provoquaient des douleurs très rapidement, au bout d’une demi-heure et le son était toujours de piètre qualité.

Ensuite, bien sûr, j’ai fait un benchmark… Et même si les casques avec fil étaient moins chers, il m’a semblé dommage d’acheter un ancien modèle alors que les nouveaux, pour une centaine d’euros supplémentaires, offrent des caractéristiques impressionnantes et qui font entrer les moments d’écoute dans la sphère de « l’expérience » !

100 euros ce n’est pas rien, mais lorsqu’on est prêt à mettre plus de 300 euros dans un casque, autant faire le vrai grand saut et aller vers le haut de gamme. Et de temps en temps, il faut savoir se faire des « petits » cadeaux ! 🙂

Comment les avez-vous choisi ? Sur quelle(s) base(s) ?

JULIEN

Je l’ai choisi après discussion avec des amis, puis quelques lectures d’articles sur internet. l’argument déterminant : Parrot est une marque française et je trouvais le design super sympa.

THIBAULT

Je parlais de benchmark tout à l’heure, mais sincèrement je ne sais pas acheter un produit sans faire une étude préliminaire du marché… C’est parfois pénible car au bout de quelques heures de recherche, il m’arrive souvent de ne jamais donner suite.

Plusieurs critères ont guidé mon choix : la comptabilité avec tous mes appareils, l’autonomie, la qualité d’écoute et le look. Clairement, dans cette gamme de casque, ils sont tous « gros » et prennent tous de la place dans le sac, donc, j’ai vite balayé ce critère.

  • La compatibilité d’abord : il était indispensable que le casque puisse être reconnu par mon iPad, mon Samsung S8, mon PC (une Surface Pro). Trois marques différentes… Je suis un gros consommateur de Netflix et Spotify, aussi, clairement, je me suis rendu dans le magasin et j’ai testé les appareils un par un au risque de passer pour un fou. Au-delà de la compatibilité, je voulais également m’assurer de la qualité d’écoute sur chacune de mes devices.
  • L’autonomie : 20h d’autonomie en mode réduction de bruit + Bluetooth et ensuite, 40h en filaire (car oui, il est aussi vendu avec un fil) ! De quoi faire le tour du globe dans problème de batterie !
  • A noter également la présence d’un adaptateur avion (prise à deux branches) bien pratique sur les longs courriers.
  • La qualité d’écoute : dois-je vraiment expliquer pourquoi le Bose est le meilleur ?! Bose quoi ! Cela se passe de longs commentaires. C’est LA référence. Ceux qui vous disent le contraire, sont des jaloux ou alors ils n’ont pas encore testé la marque ! Même la plus mauvaise des musiques sonnent bien à vos oreilles. Vous entendez chaque détail, chaque micro-bruit, les basses sont fines. C’est un son qui parait « pur » même si je ne suis pas technicien du son.
  • Le look : étant donné la taille de ce type de casque, ils sont évidemment très voyants. Donc adieu discrétion. Faut assumer de porter un « truc » sur la tête, donc autant qu’il soit « beau ». Jugez par vous-même (PHOTO). Bose n’a rien à envier au Parrot 🙂 !

Julien, j’ai une housse rigide et la prise à deux branches est incluse dans le kit chez Bose 🙂 !

Enfin, j’ai passé également l’ensemble des commandes extérieures à la loupe, mais sur ce point, j’ai le sentiment qu’ils se valent tous dans cette gamme de prix.

Sont-ils à réduction de bruit ? Si oui, qu’est-ce que cela change ?

JULIEN

Oui, il est à réduction de bruit. Ce que change ??? la vie ! Je n’ai plus besoin de mettre le son à fond pour entendre un peu ma musique. Avec un casque normal, tu mets très fort pour surpasser les bruits ambiants. Avec la réduction de bruit plus besoin ! Le casque t’isole totalement (si tu le souhaites) des bruits ambiants et tu es au calme ! Idéal pour travailler ou se reposer.

Je me suis même surpris à activer le casque, juste pour la réduction de bruits, sans mettre de musique.

J’aime ce côté cocon !

THIBAULT

OUI totalement ! Plus un bruit, plus une perturbation, le monde peut s’écrouler devant vous, vous n’entendrez que Nina Simone dans vos oreilles ! Un régal. Comme le dit Bose sur son site, un seul bouton à presser et la « bulle de bonheur » apparaît ! Mon objectif premier lors de l’achat d’un tel casque était de me créer une bulle, de manière « égoïste », je l’assume. Je voulais un endroit, un refuge, un moment ou rien ni personne ne pourrait me déranger. Sur ce point, je suis totalement comblé ! Une fois sur les oreilles, ni les réacteurs du plus bruyant des avions, ni les rails du train et encore moins les bruits de la rue ne vous atteignent. Vous êtes seuls dans un monde en mouvement. Un vrai luxe aujourd’hui, non ?!

Comment l’utilisez-vous ? Combien de temps en moyenne ?

JULIEN

A chaque déplacement en train et en avion. Mais aussi lors des temps d’attente. En avion, je branche le fil aux appareils des compagnies pour profiter de leurs films et de mon confort d’écoute.

Mais maintenant, je le mets aussi quand je travaille dans un bar entre deux rendez vous. Dans ce cas, je mets un niveau de réduction de bruits moindre, histoire d’entendre un peu mon environnement et éventuellement d’être à l’écoute en cas de problème.

THIBAULT

Je l’utilise quotidiennement pour :

  • écouter de la musique of course,
  • regarder des séries et films, tout dépend de la qualité du support sur lequel vous visionnez votre série, mais vous êtes totalement immergés dans l’histoire. C’est une sensation surprenante, celle de profiter de 100% du film ou de la série sans subir de perturbation de son entourage. Je reverrais de pouvoir faire la même chose au cinéma. C’est une autre façon de regarder, on est beaucoup « passif ». Par contre, la concentration étant plus forte avec casque que sans, il peut y avoir comme une certaine « fatigue » à la fin d’un visionnage prolongé.
  • travailler. Je développerai ce point à la question 6, mais clairement, à l’heure des open space où nous sommes constamment dérangés par les appels téléphoniques et les discussions, je vous assure que ce casque couplé avec une playlist « focus », vous devenez hyper efficace !

En voyage, comment l’utilisez-vous ? Quid de l’autonomie ? Quid des connectiques sur longs courriers ?

JULIEN

Dans les nuages…

Le casque est vendu avec un fil (jack – jack) pour le brancher à n’importe quelle source. C’est rare, mais j’avais acheté il y a longtemps une prise spéciale pour brancher ton casque dans les vieux appareils équipées des doubles prises pour les casques. Je la laisse dans la pochette en permanence au cas ou.

En terme d’autonomie je suis à plus de 6 heures. J’ai acheté une seconde batterie histoire d’être tranquille sur des longs courriers.

THIBAULT

J’ai déjà répondu en partie dans la question 2, mais il est sur mes oreilles du décollage à l’atterrissage (sur l’autonomie, le Bose assène un crochet du droit au Parrot !). Je ne le retire que pour interagir avec le personnel de bord. Je reste « poli » et cordial même avec un casque ! C’est une autre expérience de vol. Beaucoup moins « pénible » à vivre, quelle que soit la classe bien que j’imagine qu’en Première, l’expérience doit être tout autre 🙂 !

Dans votre boulot quotidien, comment l’utilisez-vous ?

JULIEN

Je l’utilise parfois pour téléphoner sur de longues conf. call. cela me permets une liberté de mouvement (j’aime bien bouger au bon d’un moment sur les call…)

Mais je l’utilise aussi parfois à la maison. Paradoxalement, quand je suis seul et que je veux me reposer avec une musique plutôt lounge.

THIBAULT

Comme je le disais précédemment, c’est beaucoup plus agréable de mettre ce casque sur les oreilles plutôt que des boules Quies… Et avec une playlist bien choisie, il est tout à fait possible de bosser tout en étant concentrer sur ses travaux. Il m’est même arrivé de le mettre sans musique ! Et oui, la magie de la réduction de bruit. Pour écrire certains discours, dossiers ou notes, j’ai besoin d’un silence total. Au risque de paraitre asocial ou « toqué », le moindre bruit extérieur vient me tirer de ma concentration. C’est insupportable. Aussi, même sans musique le casque met en place une bulle de silence forte appréciable.

Second usage : pour les « conf call » et appels téléphoniques qui durent. Le Bose QuietComfort 35 dispose d’un micro intégré et des commandes sur l’écouteur droit : volume, décrocher, mettre en silence, bref, parfait pour ne pas finir un call avec une crampe ou des courbatures. Et surtout, il est possible de faire autre chose en même temps… car faut le dire, parfois, les conf call sont… 🙂

Bon clairement, pourquoi vous jugez que votre casque est mieux que l’autre ?

JULIEN

Il est de conception française ! Cet argument se suffit à lui seul non ?  Sérieusement, j’avais pas mal hésité entre les deux… c’est dur de répondre à la question.

THIBAULT

D’une, il est bien plus beau !

Deuxièmement, c’est un Bose, dois-je encore le répéter ?! C’est comme dire, « oh Bentley, c’est naze, Renault fait des meilleurs voitures ! » MDR !!!

Troisièmement, le son est parfait ! (contrairement au tiens, et toc !)

Quatrièmement, je l’ai choisi, je n’ai donc pas pu faire un mauvais choix !

Cinquièmement, mon autonomie est meilleure !

Qu’est-ce que vous appréciez le plus avec votre casque ?

JULIEN

Son confort, à la fois d’écoute et à porter.

Je suis fan du pavé tactile qui te permets de mettre en pause, avancer, changer de chanson et ajuster le volume.

L’application qui permet d’ajuster les propriétés d’écoute en fonction du style de musique

L’ajustement automatique de la réduction de bruit en cas d’alerte / d’annonce (dans les hall de gare par exemple).

Le chargeur tactile que je trouve fun et qui apporte une touche de style même quand tu n’utilise pas ton casque !

THIBAULT

Au risque de passer pour asocial, j’adore le mettre, appuyer sur le bouton et me transporter dans cette bulle si précieuse. Aujourd’hui, les perturbations sonores sont très nombreuses, aussi, de savoir qu’il est possible de les fuir, cela n’a pas de prix, enfin presque. Certains diraient que je m’isole, pour ma part, je préfère dire que je me concentre !

Avouez, quels sont les points négatifs de votre casque ?

JULIEN

L’autonomie un poil en dessous du Bose, mais qui pour le moment ne m’a jamais posé de problème.

La pochette qui consiste en un simple sac en toile… vu le prix, j’aurais aimé une pochette genre boite rigide… mais je me serais peut être plains en disant que cela prend trop de place dans mon sac ! 😉

THIBAULT

Ok… Depuis que j’ai mon casque, je n’utilise pratiquement plus ma télé… Ba oui, elle n’a pas de connectique Bluetooth et il semble que les adaptateurs provoquent un décalage entre le son et l’image… Donc, mise à part à la météo et les news ou le visionnage de séries ou films avec ma femme et mes enfants, elle ne me sert plus à grand-chose… Ma femme rêvant de la supprimer du salon, je pense qu’elle va sauter sur cette dernière réponse pour la mettre en vente sur le Bon Coin… Mais j’avoue que je préfère regarder mes séries sur mon iPad au fond de mon canapé, je n’apprécie pas trop l’éloignement de l’écran provoquer par la télévision.

Sinon, sur le casque lui-même, après quelques heures sur les oreilles, j’ai un peu l’impression de sortir du sauna… Mais c’est le prix à payer pour avoir une immersion totale !

Si tu avais 3 conseils à donner à ami qui cherche un casque, quels seraient-ils ?

JULIEN

  1. Les casques de qualités représentent un vrais investissement… mais si tu lésines, tu risques de faire comme moi et d’en acheter un vrai plus tard… au final cela n’est pas rentable.
  2. Faire attention au poids du casque et sa forme. Certains écrasent la tête à force d’être portés longtemps, d’autres serrent si fort les oreilles que cela fait des marques.
  3. Achetez français ! Nous avons la chance d’avoir un acteur au top niveau, une société qui est une vraie “licorne”… alors profitons en 😉

THIBAULT

  1. Déterminer le type de casque à acheter en fonction de son usage
  2. Prendre le temps de les tester, c’est indispensable. Prendre l’ensemble de ces devices et aller en magasin. Les connecter l’un après l’autre et faire le test sur une musique et une série (pour voir s’il n’y a pas de décalage entre le son et l’image).
  3. Ne pas faire de petites économies lorsque votre choix se porte sur un casque de cette gamme. Si vous êtes prêts à dépenser plus de 300 euros dans un casque, ne pas mégoter pour 50 ou 100 euros de plus… Cela serait dommage et les différences de qualité sont importantes.

Consultez les tests sur le sites Les Numériques (test dispo en cliquant sur les images)

Bilan du test du Bose QuietComfort 35

Bilan du test du Parrot Zik 3

THIBAULT > Mes playlists et titres préférés  sur Spotify !

 

JULIEN > Ma playlist sur Itunes !