Carnet de voyage d’une destination prometteuse : le Kazakhstan

A l’occasion d’un déplacement professionnel, j’ai eu la chance de pouvoir arpenter et découvrir une petite partie du 9ème plus grand pays au monde, situé en Asie centrale : le Kazakhstan.

Destination méconnue, pays se confondant avec ses voisins l’Ouzbékistan, le Kirghizistan et le Turkménistan est également frontalier à la Chine, la Russie et à la Mongolie.

Vous me direz « du tourisme d’affaires au Kazakhstan » ? « Pourquoi du bleisure » ? Pensant généralement que cette destination n’y est pas adaptée… Détrompez-vous ! La destination ne cesse de se développer depuis quelques années, retour sur l’évolution d’un constante d’un pays qui nous réservera bien des surprises…

Un pays marqué par son histoire

Le Kazakhstan fait partie des anciennes républiques soviétiques de l’URSS, devenu indépendant en 1991 sous l’autorité de Noursoultan Nazarbaïev. Malgré une baisse importante de la population suite à cette indépendance, le pays a retrouvé une belle dynamique incluant une augmentation du taux de natalité, le développement des infrastructures et en parallèle des conditions et qualités de vie bien supérieures qu’auparavant.

La région est marquée par son histoire : lourd d’un passé communiste, pays traversé par la célèbre Route de la Soie, le Kazakhstan fut envahi et influencé par de nombreux pays et cultures laissant aujourd’hui place à plus de 140 ethnies.

Des ressources précieuses

Se positionnant comme 9ème réserve mondiale de pétrole, 2ème réserve mondiale d’uranium et détenant de nombreuses ressources naturelles, le pays est prospère et connaît une croissance accrue qui devrait se prolonger dans les années à venir. Economiquement le pays le plus important d’Asie Centrale, le pays mise principalement sur les exportations d’hydrocarbures et développe des objectifs de développement importants : innovation, nouvelles technologies, développement des infrastructures de transport, transition vers une économie verte, etc.

Le tourisme d’affaires y est donc fortement développé et constitue la cible actuelle principale du tourisme. Les infrastructures y sont donc adaptées et de grands groupes hôteliers y sont déjà implantés depuis plusieurs années : Hilton, Mariott, Radisson, Ritz-Carlton, Intercontinental, etc.

Etablissements adaptés à la clientèle business, incluant des prestations de qualité et des services pouvant répondre aux besoins des entreprises lors d’organisation de séminaires, d’incentives ou de teambuilding. Ce dernier point est d’ailleurs l’un des forts axes de développement du pays : développer le tourisme de loisir, mais aussi et surtout le MICE.

Hôtel Mariott Astana

Hôtel Mariott Astana

Hôtel Mariott Astana

Pour tous les goûts

Que vous soyez branchés découvertes, sports et grands espaces ou plutôt détente, repos et plage… Le Kazakhstan vous comblera ! Le pays bénéficie en effet de superbes panoramas : canyons, forêts, lacs, déserts de sable, montagnes et sommets enneigés… Il y en a pour tous les goûts et toutes les envies.

Vous pourrez même retrouver le sentiment de démesure d’un « petit Dubaï » en arrivant à Astana, la nouvelle capitale. Construite au beau milieu de la zone désertique de la steppe il y a seulement 20 ans, de nombreux bâtiments semblent avoir été posés ici et là, neufs et clinquants, ne laissant aucun répit au visiteur en termes de visites.

La capitale était en effet basée au sud du pays, dans la ville d’Almaty. C’est en 1997 que le chef d’Etat décide de « déménager » la capitale du pays en créant le centre urbain d’Astana de presque 300m2 de superficie pour plus d’un million d’habitants.

Une ville quadrillée, des grattes-ciels, les avenues imposantes nous invitent à découvrir les nombreux bâtiments, tous différents, plus originaux les uns que les autres, laissant apparaître le paradoxe flagrant du pays entre tradition et modernité.

Exemples flagrants d’architecture originales : la tour Baytarek ou l’emblème national, le Khan Shatyr créée par Norman Foster, la grande mosquée Khazret Soultan, l’Opéra, le musée national de l’histoire du Kazakhstan, etc.

Tour Baytarek

 

Musée national de l’histoire du Kazakhstan

Le Khan Shatyr

 

Paris ou Washington vous manquent ? Le palais présidentiel Ak Orda ressemble étrangement à la Maison-Blanche et le Triumphal Arch Mangilik El vous rappellera les Champs-Elysées et l’Arc de Triomphe.

Explorer des terres préservées

L’atout majeur du Kazakhstan est sans aucun doute l’absence de tourisme de masse et le sentiment d’être dans un pays où tout est encore à faire au niveau touristique.

Almaty appelée aussi « la ville verte » reste l’endroit le plus peuplé du pays avec son ex-statut de capitale. Bien moins bling-bling que sa grande sœur Astana, il fait bon de se balader dans cette immense ville et de profiter des nombreux espaces de verdures et d’un climat bien plus tempéré.

Crédit photo VisitAmalty

 

En hiver comme en été, vous pourrez profiter des montagnes qui entourent la ville en y pratiquant ski ou randonnées. Les infrastructures y sont parfaitement développées : chalets, restauration, équipement de qualité et tout ce qui s’en suit. 

Crédit photo VisitAmalty

 

Le Canyon de Charyn ou « le petit frère du Grand Canyon » situé à 200km de la ville d’Almaty, offre des paysages incroyables, brutes et grandioses. Formé il y a douze millions d’années, prenant la place d’un ancien lac, la totalité du canyon est à parcourir étant donné qu’il n’existe aucune restriction d’accès.

Plus que de simples randonnées, le Canyon de Charyn semble avoir été taillé par les hommes, telles certaines formes rocheuses semblent invraisemblables. Les offres touristiques se développent à vitesse grand V pour découvrir ce paysage et certains locaux se lancent eux aussi dans une offre d’hébergements alternatifs ou d’hôtels sans prétention.

A noter que le Kazakhstan possède 48 262 lacs dont le splendide lac Kazakh Kaindy et sa mystérieuse forêt engloutie.

credit photo : generationvoyage.fr

Aussi, la région Manguystau se prête parfaitement à une pause farniente le long de la mer Caspienne.

Culture locale et héritage

Le patrimoine culturel du Kazakhstan est inévitablement très fort et riche de plusieurs ethnies en vue de son histoire.

Anciennement nomade, le peuple Kazakh revendique une hospitalité unique, d’autant plus ressentie dans les villages reculés. Qui dit nomade dit chasse, artisanat et autosuffisance, c’est donc tout une histoire qui est à découvrir dans la plénitude de musées adaptés à la cible internationale.

 

Vous y découvrirez l’histoire de tout un peuple nomade, des trésors archéologiques et l’artisanat local : travail du bois, réalisation de bijoux, instruments de musique…

 

Il est intéressant de souligner que le Kazakhstan est un pays aujourd’hui laïque, tout en étant majoritairement marqué par l’islam sunnite (70,2%) puis le christianisme orthodoxe (26,2%).

Vous trouverez donc de nombreuses mosquées dans l’ensemble du pays dont celle d’Astana : Khazret Soultan.

La grande Mosquée d’Astana

La grande Mosquée d’Astana

Mosquée d’Otrar

Mosquées d’Otrar

 

Pour toujours plus de découvertes, la ville d’Otrar située sur le Syr-Daria est le berceau de l’histoire de l’Asie centrale en ayant traversé de nombreux conflits et batailles : le siège de Gengis Khan dans cette ville avant sa destruction et le lieu de mort du célèbre Tamerlan.

A ce jour, les ruines d’Otrar sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO et sont en pleine reconstruction. Un site riche de plus de 600 ans d’histoire.

Vous pouvez également faire une halte dans la ville de Turkestan pour visiter l’impressionnant Mausolée de Khoja Ahmed Yasavi, construit par Tamerlan en 1405 et jamais achevé.

 

Découvertes gastronomiques

Héritier d’une culture nomade, la cuisine est principalement basée sur des plats riches, copieux et constitués de viande avec peu de légumes.

Avant la sédentarisation, l’alimentation des nomades était constituée de 90% viande : mouton, bœuf et cheval… Fidèle compagnon des Kazakhs et met très apprécié que l’on retrouve au sein du plat national le Beshbarmak (viande de cheval, pommes de terre, oignons et pâtes).

Lors du repas, tous les mets de l’entrée au dessert sont répartis sur la table et chacun se sert à sa guise. Pour accompagner les nombreux plats de viande, salades et crudités (concombre, radis, oignons et tomates, toujours saupoudrés d’aneth), soupes et bouillons de viandes ou encore beignets et pains frits.

 

 

Concernant les boissons : le thé pour manger, la vodka pour trinquer et le koumiss pour… Ouvrir ses papilles ? Il s’agit de lait de jument ou de chamelle (Shoubat) fermenté très prisé par les nomades.

 

 

Freins VS. Atouts du tourisme actuel

Encore une fois, le pays développe son tourisme en permanence, les prestataires et infrastructures touristiques ne vont donc cesser de s’améliorer et monter en qualité.

Néanmoins les principaux freins observés concernent la communication : la langue s’écrit en cyrillique, le Russe reste la langue la plus parlée avec le Kazakh, l’anglais est loin d’être utilisé partout (même pas automatiquement à l’aéroport national où le Russe reste de mise).

Ce mauvais point semble néanmoins s’effacer progressivement grâce au souhait de modernisation et au passage à l’alphabet latin d’ici 2025 et aux nouvelles générations bilingues anglais et parlant également de plus en plus le Français.

L’accessibilité est quant à elle réellement facilitée, et d’autant plus pour la cible affaires étant donné que depuis le 1er janvier 2017 les Français et autres citoyens de l’Union Européenne sont exemptés de Visa pour une durée de 30 jours.

Tout récemment, et pour illustrer à quel point le pays se développe, le gouvernement du Kazakhstan a alloué 184,8 M USD pour le développement de la station balnéaire « Borovoe » située dans la région d’Astana. « Les autorités locales se fixent la tâche de créer sur cet endroit un centre de villégiature de classe internationale ».

 

Vous l’aurez compris, cet article reprend une toute petite partie des découvertes faites grâce à la compagnie nationale Air Astana, le pays est si grand qu’un déplacement professionnel de 5 jours ne suffit bien évidemment pas à y découvrir toutes les richesses.

Une chose est certaine : les entreprises souhaitant faire bénéficier leurs collaborateurs d’une destination surprenante, de centres urbains modernes et adaptés aux exigences des collaborateurs, tout en bénéficiant de nature, de paysages et d’une faune préservés…

 

Le Kazakhstan est LA destination Bleisure par excellence, et pourra à coup sûr devenir votre destination MICE idéale !

Plus d'articles